MULTI TVR 4 ан ne it Tnt LE + Haie], he ut AE: h \ ЕН НЫ RAN EL ее нем А x ОЕ АНИ ANA ur ba ve

Hi р в

Ut

BR £ He - Bere EST RTS NT PRE НЕ = + ARS

RTE

PSE

Me Ce STE erg AC ETES ETES

mn

Den

IE sa

= ET: Targa 223 SERRE PRET she EE = LEE TESTS RUE DEC SIT SES MSC x RE Te a ES = а LIRE FI 22425 &. Ее: SERIES 2e 4 STE 225: = СВЕ ее: и = RARES STE, Ее: een et FIST LENS Re DS aimes LT = 5 D Tree

AN:

НН ВИ р;

== ne г = =; SP = = = ии мы ons. 4». un EEE ne RSS TRE = EEE а 5 Le TRS RSS 34 > Le TE HS >

= LE FRS SE ETS DS ere RES See PT TRE <= > ETES.

14 ) R $ ы }

| fr И ARE 1729 28 #

BEST:

=

GUN |

ИХ } HIER! jen au eh N И Bi

ee

as

| т Ai 2 1$ Ц Fa НОЕ u ii ji у © RCD ВЯ АИ И К BOIS 4 Hoi

il

Em RIRES =

Fern < TERRE 27

ЕЕ я Sr Su rel с L zT > 3, Sen RESTES

RENE

| Vi . м

ПОРА НИК , Hi Hp

RAM НХ : АР

ИА # КА) Ki: ИАН 1 An ‘4 ‚N, Mi 64

A |

#

wie wir

en ES >

\

es BE

EI ee rar:

en

JE PA

р т. [HE LNH Kinn Hi } UT Ai | 19 ras je

=.

IST ==

PRISE RER LS SLR RS NET ETS ==: 2 <.

x

SEE ere >

LH:

HR EI DIE 5 м

ИО 1! НИ

ах N

rn Times es = TS cote Е = #7 р ЕЕ :

= ES

Ah L о NS ше а НЕЕ Р-Р I OR ARE TT MR | | TR = « Fril LAN AA Le > | АА - мы. УМ И | ТЕН. LT

x

RU Na PCR tri LES de tee | | va a “ur: REN АА т mu} ям vun т hut

Yu 0 en D Your ef wos

NE NET

We

| ая в зы EN 11 TRE 2142 ET zu. ум | hs “yoga | TS ES | b В js un MAMA

7 УВ’ $, . LE AA VO

u | AT A + Ат. АА SER nr wie sd A де À Я = = CAPOTE Dee mag: x СЕВА, Г 4:4 D » В TU Te Чу е bald, RA r + FC < A |

ATEN BL" Ali

Минь ет

Le TTL SARL pol ANR

_ LATE LD

LT “=;

м) FUN CON PAPER

UL AL LE LT un v я осень + J AS АИ

ь . Bun. nr ; ТЕ “Fr ААА x AA ® 7

AA ur ИННЫ М мы APN

HORAE

SUCIETATIS ENTOMOLOGICAE

ROSSICAE.

a a

AVEC 2 PLANCHES COLORIÉES.

1879, °

5", PÉTERSBOURG.

IMPRIMERIE DE V. BÉSOBRASOFF & COMP. Wassili Ostr., 8 ligne, M 45.

1873 1874,

Les opinions émises dans les Horae sont exclusivement propres à leurs auteurs. La Société n'entend aucunement en assumer la responsabilité.

Protoc. 4. 1. séance а. 1 Decembre 1869.

287270 29

TABLE DES MATIÈRES.

Bulletin entomologique, Pages. Séances de la Société еп 1873 . . . . RARE MN TE II —X VIII Extrait du Compte-rendu du Bureau pour 1873 REN XIX— XXI Liste des membres au 1 Décembre 1873. . . 2 . 2 . . . XXIV—XXVIII

Matériaux scientifiques.

Weiterer Beitrag zum Verzeichnisse der in Nord-Persien einheimi-

schen Schmetterlinge. Von H. Christoph. . . . . . . . 8 55 Les Aranéides de la Guyane française. Er ipartie). Par L.

Taczanawsky: ns. ee DES Drei neue griechische Anthidium. Won Dr. к. аи ee М6 193 Ueber russische Cassida-Arten. Von Dr. G. Kraatz . . . . . . 124 128 Die Bienen Daghestans. Von Dr. Е. Morawitz . . . . . . . 129 189 Matériaux pour servir à une faune hyménoptérologique de la Russie.

Par О. Radoszkovsky. . . . 190 195 Neue Lepidopteren für die St. Pägershuraen Fans. Von N. Erschoff 196

KayuerMiblographigue : ... 0 ma ee. Bee. I—IV

Table alphabétique des noms de genres et d’espèces, mentionnés dans ee УИ

EXPLICATION DES PLANCHES.

PL I

Fig. 1 8, 2 2. Lycaena Sieversü.— 3 $, 4 2. Lycaena Aegagrus. 5 <, 6 @. Lycaena Staudingeri. 7 8,8 ©. Psyche quadrangularis. 9. Atychia radiata. 10. Tineola gigantea. 11. Cerostoma ephedrella. 12. Depressaria ruticola. $

PL. IT.

Fig. 1. Dysdera bicolor, femelle grossie; 1 a. yeux très grossis. 2. Diops Branicki, femelle grossie; 2 a. corselet très grossi, pour montrer la pesition et la direction des- yeux.— 3. Macaria salticina, femelle grossie; 3 a. abdomen vu de côté; 3 b. yeux fort grossis. 4. Clubiona annulipes, femelle grossie; 4 a. yeux très grossis. 5. Clubiona? anomala, mâle grossi; 5 a. yeux très grossis, pour montrer leur position et leur direction. 6. Pholcus cyaneus, patte machoire d’un mâle, très grossie. 7. Pholcus tigrinus, patte machoire d’un mâle, très grossie. 8. Seytodes marmorata, patte machoire d’un mâle, très grossie. 9. Myrmecia bifasciata, mâle très grossi; 9 a. le même vu de côté. 10. Tristi- chops coerulescens,. mâle grossi; 10 a. corselet vu de côté, très grossi; 10 b. yeux très grossis. 11. Galena picta, femelle grossie; 11 a. corselet vu de côté.

1 Octobre 1873,

PETROPOLI.

TYPIS У. BESOBRASOVII & COMP. Vassil. ostr. 8 lin. No. 45. 1873. PER mn mn D DT mn rn nn m mm Dunn nen nn en an nenn

ci-après:

Арпопсез.

Le Bureau de la Société informe qu’il peut disposer encore des ouvrages

Horae Societatis Entomologicae Rossicae, fasciculi I et II, à raison de 2 r. 50 c. chacun. T. Ш, avec six planches n, 3 г. 50 c.— T. IV, avec deux planches col, 2 г. 25 с.—Т. У, avec 4 и col., 3 г.—Т. VI, avec 11 pl. col., 7 r.— ыы уп, avec trois pl. col., 5 r.—T. VIII, avec 7 Di 6 r.—T. IX, avec neuf dl col. et n., prix 7 r.T. X 1, prix 1 r. 25c.

Les annales russes de la Société Troudy (Труды Русскато Энтомологическато _

Общества). T. II, prix 2 г. Т. IV, avec 2 pl. col. et une carte, prix 2 r. 50 с. T. V, avec une carte, prix 2 г. Т. VI, avec une carte et une planche color., prix 4 г. —Т. УП, №1—8, prix 1 г. 75 с.

Du polymorphisme des organes reproductifs des champignons Pyrénomycètes, par M. Woronine; avec deux planches n. St. Pétersbourg, 1866 (Supplément au T. III des Annales russes (Troudy) de la Société Entomologique), en langue russe. Prix 75 cop.

Exploration scientifique du gouvernement de St. Pétersbourg par les membres de la Société Entomologique de Russie (Естественно-историческ1я изсльдованйя С.-Петербургской губерни членами Pycckaro Энтомологитсстато С“ u Premier volume (en langue russe). St. Petersbourg, 1864. 8. planchesz Prix 2 r. 50 cop.

Genres et espèces d’insectes, publiés dans différents ouvrages ; techoul- sky. Prix 75 cop.

Les personnes qui voudront se procurer ces ouvrages sont priées de vouloir bien adresser leurs demandes, franco, au bureau de la Société Entomologique de Russie, à St. Pétersbourg, au palais du Ministère des Domaines, près du pont bleu.

Les personnes qui auront à envoyer à la Société des livres ou des collec- tions, sont priées de remettre leurs envois, adressés «à la Société Entomologique de Russie, à St. Pétersbourg», chez MM. Friedländer & Sohn, Berlin, Carlsstrasse, 11, ou bien chez Mr. E. Deyrolle, Paris, rue de la Monnaie, 19, chez lesquels se trouve aussi un dépos des publications de la Société.

—=—————ыы=——А=А——„,,—

de tout inconvenient, car les matières liquides qui se dégagent quand on écrase les insectes ou leurs larves, ont provoqué des abcès et en tombant sur une plaie produisent même la gangrène. En venant en contact avec les yeux ces matières ont provoqué une dangereuse maladie de ces organes.

Outre la pomme de terre ordinaire ces insectes ont encore fait leur proie de divers autres solanées, par exemple du Solanum dulcamara, 5. melongena, S. lycopersicum, Physalis viscosa etc.

Mr. O. Grimm prend la parole pour exposer devant ses collègues quelques considérations concernant le projet de l’étab- lissement des stations entomologiques, qui fût ébauché en termes généraux, par Mr. de Gernet, dans une des premières séances de cette année. Mr. Grimm dit, que ce projet ne lui semble pas réalisable dans les circonstances actuelles, vu d'un côté le manque d’un nombre suffisant d’entomologistes exercés, qui pour- raient être chargés des observations sur les insectes nuisibles, d'un autre côté le manque de moyens pécuniaires, indispensables pour l'établissement des projetées stations, et la rénumération des personnes qui y seraient attachées. Afin de suppléer à ce manque d’observateurs exercés et d'éviter la nécessité de faire des dépenses, l’on ferait mieux selon lui de s'adresser, avec la prière de faire des observations semblables, en général à toute la masse des propriétaires et des autres personnes, qui viennent par la nature de leurs occupations en contact avec les sciences naturelles ou leurs applications, en donnant seulement à ces personnes un programme qui puisse les guider dans leur travail.

Ayant rédigé un projet d'un pareil programme, contenant une énumération détaillée des points principaux qui doivent faire le sujet des observations, Mr. Grimm en fait la lecture et propose en même temps de discuter ce projet dans une des prochaines séances et de le publier après, non seulement dans les éditions de la Société, mais dans plusieurs jour- naux les plus répandus, afin de le porter à la connaissance d'un plus grand nombre de personnes.

Cette proposition est acceptée par l’assemblée.

Séance du 2 (14) Avril.

Présidence de Mr. ©. Radoszkovsky.

Le secrétaire présente deux lettres, Tune de Mr. А. S. Packard, président de Peabody Academy of Sciences, à Salem À (Massachusets), l’autre de Mr. Ross, de Toronto (Canada), qui remercient la Société de leur admission au nombre de ses membres.

Le président fait part à ces collègues d’un moyen de se garantir des cousins et autres moustiques, proposé par Mr. J. Osnobichine, propriétaire dans le gouvernement de Sim- birsk. Ce préservatif consiste en une infusion très forte de racines de Triticum repens. Les hommes et les animaux frictionnés avec cette infusion sont, selon Mr. Osnobi-# chine, tout à fait à l'abri de toutes les attaques des mous- À tiques,

La séance se termine par la discussion du prospectus, en forme de questions, indiquant les points principaux, qui doivent attirer l'attention des personnes qui se chargeront d’ob- server les insectes nuisibles, proposé par Mr. О. Grimm dans la Séance du mois de mars. Plusieurs des assistants pren- nent part à cette discussion; entre autres, Mr. Koeppen, qui s’est occupé lui-même d’études semblables dans le midi de la Russie, propose d'introduire dans ce prospectus quelques questions supplémentaires, afin de le rendre plus complet.

La Société adopte le programme avec les suppléments proposés et décide de le publier dans les «Troudy>, ainsi que dans quelques autres journaux agronomiques.

Séance du 7 (19) Mai. Présidence de Mr. О. Radoszkovsky.

Apres la lecture du protocol de la dernière séance, le secré- taire porte à la connaissance des assistants un extrait d’une lettre de Mr. le Baron de Chaudoir, contenant des remar-

CFE Ps ER

ques sur divers coléoptères de la famille des carabides. En- suite il donne lecture d'une lettre de Mr. Palmen, secrétaire de la Societas pro fauna et flora fennica de Helsingfors, par laquelle il fait don à la Société, au nom de l’auteur, de l'ouvrage de Mr. Bonsdorf, sur les diptères de Finlande. Le bureau est chargé de remercier MM. Bonsdorf et Palmen.

Parmi les livres acquis, depuis la dernière séance, par la bibliothèque de la Société, le secrétaire présente un exem- plaire de Zoologia systematica d’Eschscholtz, offert par le Vice-Président. La Société remercie Mr. Morawitz de ce don.

Le president prend la parole pour exposer quelques ren- seignements concernant le Pediculus vestimenti, qui est Si répandu parmi les populations du midi de l'Europe et des contrées voisines de l'Asie et de l'Afrique. Il observe entre autre que certains peuples slaves, qui habitent l'Autriche, se préser-

vent avec un succès complet de ce parasite en enduisant leurs chemises de lard de porc salé.

Mr. le Dr. Morawitz fait passer sous les yeux de ses collègues quelques Niptus hololeucus Fldrm. vivants, signalés par lui, pour la première fois à St. Pétersbourg, dans un placard renfermant du linge enveloppé de papier, dont ces insectes paraissaient ronger la surface. Ces coléoptères furent remis à Mr. J. Obert, qui s’est chargé de les soigner, dans l'intention d'en obtenir des larves.

Le secrétaire distribue des tirages à part de deux articles de Mr. А. Middendorff, sur quelques mammifères et lépi- doptères de la Sibérie, offerts par ce savant aux membres de la Société.

Le bureau est chargé de remercier Mr. Middendorff de ce don.

Membres admis: Membre Honoraire Mr. Samuel Greygh, adjoint du Ministre des finances, Membre actif Mr. Jean Osno- bichine, propriétaire à Simbirsk.

XII

Séance du 17 (29) Septembre.

Présidence de Mr. F. Morawitz.

Le secrétaire annonce la perte qu'a faite la Société dans la personne de son membre actif Mr. A. Fedtchenko, de Moscou, qui vient de trouver une mort prématurée le 2 Septembre passé en cherchant à gagner le sommet du Mont-blanc. Le secrétaire relate à cette occasion, en peu de mots, les tristes et navrantes circonstances du décès de ce jeune savant, enlevé d’une manière aussi inattendue à la science et à ses amis, par une criminelle ineptie de deux faux guides, qui se sont offerts pour le conduire au but de son ascention.

Après ceci le secrétaire informe ses collègues d’une autre perte qu'a éprouvé Ventomologie dans la personne du Dr. Schiener, si connu par ses travaux sur les dipteres.

Parmi les ouvrages reçus durant les vacances par la bibliothèque de la Société, le secrétaire nomme: la description des Elatérides du Japon, de Mr. Candèze, Remarks on european Spiders, de Mr. Thorell, et une note sur la teigne du pommier par Mr. A. Gué- née, offerts tous les trois par leurs auteurs.

Le bureau est chargé de remercier les donateurs.

Le secrétaire donne lecture d’une lettre de Mr. Ross, de Toronto, qui demande à entrer en relations d'échange avec les entomologistes de Russie.

Séance du 8 (20) Octobre,

Présidence de Mr. F. Morawitz,

Après la lecture du protocol de la dernière séance, le secrétaire présente à ses collègues un volume de l’ouvrage des MM. Mulsant et Rey sur les coléoptères de France, concernant la famille des im- prosternés, offert par Mr. Mulsant.

La Société exprime ses remerciments à cet auteur.

Après ceci, il lit la lettre qui suit de Mr. J. Sahlberg, de Hel- singfors, concernant son voyage entomologique en Lapponie, de 1873:

«Die hochnordische Natur übt auf mich einen besonderen Reiz aus, woher ich mich entschloss, in diesem Sommer Lappland von Neuem zu besuchen. Ich verliess Helsingfors am 27 Mai, und da es um jene Zeit noch zu frühe war in den Norden zu gehen, so blieb ich die ersten Wochen meiner Reise in südlicheren Gegenden, indem ich

XII

meine Exeursionen am 30 Mai in Karelien (im Kirchspiele Parri- kala) begann. Es waren dies die ersten warmen Frühlingstage und ich fand mehrere recht interessante Thiere, z. В. Philonthus tenuis, Scopaeus minutus, Lamprinus saginatus, Anisodactylus nemorivagus, Harpalus anxius, Pachnephorus tessellatus, Rantus melanopterus, Hydaticus laevipennis Thoms., Hygrotus 5-lineatus, Hydroporus neglectus. Anfangs Juni sammelte ich ebendaselbst noch: Badister peitatus var. obscurior (auch auf der Insel Hogland gefunden), Oxytelus fulvipes, Ocyusa maura, Heterocerus intermedius, Hippu- riphila nigritula, Gaurodytes Erichsoni Hrld. Aber am meisten erfreuten mich einige Exemplare des Æydroporus hamulatus Gyll.

«Nach diesen Jagden in Karelien, reiste ich weiter über Savolax und Uleäborg und erreichte endlich mit viel Schwierigkeiten, am 27 Juni, die Kirche des Kirchspiels Kuusamo, wo der Fahrweg sein Ende hat. Von hier ab musste ich mich weiter theils zu Boot auf den unzähligen kleinen Seen und Flüssen, theils aber zu Fuss durchschlagen, und kam so bis zu dem hohen Berge Jüwaar, und dem See Paanajärvi, wo ich bis zum Ende des Juli sammelte. Die Mücken (Culex und Simulia) waren überall in furchtbarer Menge vorhanden und nur das Bestreichen mit Terpentin schützte vor ihnen das Gesicht und die Hände. Eine Nacht verbrachte ich auf den höchsten Gipfeln des Jüwaar und fand hier an 30 schöne Exemplare der seltenen Anarta melaleuca.

«Während meines ganzen Aufenthaltes in Kuusamo war das Wetter herrlich und die Ausbeute an Insekten eine vollkommen befriedigende. Mit besonderer Aufmerksamkeit sammelte ich Wasserkäfer, unter denen ich manche Seltenheiten und sogar Neuigkeiten entdeckte. So fand ich in dem Flüsschen Jijoki eine neue Species, für die ich den Namen Brychius cristatus vorschlage; (kleiner und schmäler als Br. elevatus und von dunklerer Farbe, mit einer mehr erhabenen, blassen Rippe auf den Flügeldecken; besonders unterschieden durch, 5—7 an der Basis erhabene Zwischenräume zwischen den punctirten Reihen der Flügeldecken). Eine andere neue Art ist der Hydroporus rufipes mihi, von der Grösse des H. lapponum, in allem Uebrigen aber dem H. melanarius sehr ähnlich, von H. oblongus = Bohemani Thoms. leicht durch die Form des Pronotum unterschieden. Eine dritte neue Species, H. picicornis mihi, gleicht dem H. melanarius, ist aber klei- ner, schmäler, sich mehr nach hinten zu verschmälernd und mit an- ders gefärbten Fühlern. Die beiden letztgenannten Arten fanden sich in kleinen Wassertümpeln. Noch interessanter für mich war die Ent-

XIV =

deckung eines neuen Gaurodytes, den ich @. Mimmii zu nennen proponire. Er gleicht dem G. chalconotus, ist aber noch mehr ver- längert und flacher; von den benachbarten Arten ist er beson- ders verschieden durch den Unterschied der Geschlechter: das 2 ist oben bronce-schwarz, glänzend, fast ebenso gerunzelt wie @. tar- satus, aber mit kleineren, dichteren, sich unter einander verflechten- den Runzeln; das © ist ganz schwarz, oben matt, fast wie @. opacus Aubé (nicht Thomson). Von meiner übrigen Ausbeute nenne ich: Hydroporus subalpinus Thms., für Finnland neu; Hydroporus latus Steph., nicht nur für Finnland, sondern auch für Scandinavien neu, ferner Haliplus lapponum, Hydroporus hyperboreus, arcticus Thoms., brevis Shlb., acutangulus Thms.; Jlybius erassus, similis, chalybeatus und vittiger; Acalodes fuscipennis, Agabus elongatus, confinis, Wasastjernae Shlb. u. $. w.° Aus anderen Familien nenne ich fol- gende: Amara practermissa Shlb. und nigricornis; Bembidium virens, Grapii, Bradycellus Deutschii; Othius lapidicola, Podabrus lappo- nicus, Corymbites costalis, Anthobium lapponicum, Amphicyllis glo- bus, Pachyta smaragdula und septentrionis.

«Von Hemipteren fand ich eine sehr interessante und, wie es scheint, neue Salda und eine neue Species Dipsocoris, Bathysmatophorus Reuteri mihi in Menge, ZLiburnia alpina, von Agalliastes eine neue Art u.a.

«Unter den Schmetterlingen sind, ausser der obengenannten Anarta melaleuca, die interessantesten: Syrichthus centaureae, Chionobas bore, Anarta funesta, Asopia Lienigialis (?), Tortrix lapponana Tengstr., rubicundana, Crambus biarmicus.

«Von Dipteren nenne ich als besonders interessant nur 3 Species: Laphria rufipes Fall., neu für Finnland; Callomyza Dahlbomii und Oestrus trompe; letzteren fand ich auch auf der Insel Walaam, im Ladoga-See.

«Von Hymenopteren erbeutete ich besonders viele Tenthredinidae, und unter den Neuropteren nenne ich: Holostomis phalaenoides und daurica».

Mr. Portchinsky lit la note suivante sur quelques cas de développement de larves de diptères dans le corps humain, ob- servés dans le gouvernement de Mohilew:

L’on ne connait encore que très peu de choses sur les insectes parasites de l’homme. Il n’y a pas longtemps, par exemple, qu'il est mort en France une femme à la suite d'une maladie, causée par des larves de diptères et ces larves en se transformant en insectes par-

NN 8 faits donnèrent le jour à une espèce nouvelle. Il n’y a pas longtemps aussi qu'on а découvert, dans le gouvernement de Mohilew, une mouche, dont les larves produisaient des maladies parmi les hommes et les animaux; j'ai enfin découvert moi même dans les mêmes en- droits encore une troisième espèce, dont les larves ont fallu causer la- mort d’un jeune garçon. Ce manque de données tant soit peu posi- tives, ne peut être attribué qu'à une seule chose, c’est que dans la majorité des cas, tout en parlant de la maladie, on a negligé de décrire avec précision les larves ou les mouches qui ont été la cause du mal.

Pour compléter tant soit peu quelques unes de ces nombreuses lacunes dans la partie de la science qui concerne ce sujet, je ferai part de quelques observations, que j'ai eu l’occasion de faire dans le gouvernement de Mohilew, sur les maladies causées par les larves d'une belle espèce, connue dans la science sous le nom de Sarco- phaga magnifica. Elle est, comme j'ai pu le constater, la cause de beaucoup de tourments pour les animaux domestiques, car се ne sont que ces larves, que j'ai observé dans les plaies du betail, de la volaille etc.; ces larves attaquent particulièrement les membranes muqueuses et subissent leur développement dans les plaies, ainsi formées, qui restent longtemps ouvertes. J’ai observé bien souvent de ces larves chez des enfants avant l’âge de 13 ans; j'en ai trouvé dans les yeux, dans les oreilles, dans le nez, même dans les sinus frontaux et les gencives des enfants, qui éprouvaient d’horribles souffrances, au point d'en venir à une aliénation mentale. D’abondants écoulements de sang par le nez ou les oreilles épuisaient en même temps considérablement tout l'organisme de ces individus, qui étaient d'une maigreur et d'une pâleur extrême et avec une expression d’idiotisme sur le visage, qui leur restait encore longtemps après que les larves étaient retirées. J'ai pu également constater quelques cas de perte de l’ouie et de la vue.

Il y a peu de villages dans le gouvernement de Mohilew qui ne connaissent pas ce mal. Dans le courant de l'été passé, j'ai observé en juin et juillet 5 cas de ce mal: un jeune garçon avait dix larves dans l'oreille; il souffrait horriblement et fallut rester idiot pour toute la vie; une juive avait 16 larves dans ses deux oreilles; jen ai également trouvé quelques unes chez un vieillard, aussi dans l'oreille, et enfin chez deux garçons dans le nez. Mais le cas le plus remarquable était une famille de paysans, dans laquelle tous les trois fils ont été atteints de ce mal: le fils ainé avait une larve

XVI

dans l'oreille, le deuxième en avait 9 qui ont rongé la chair des gencives et de la machoire supérieure, enfin le plus jeune avait des larves dans les sinus frontaux et des canaux creusés par ces larves sous la peau des deux côtés le long du nez. Ce dernier, agé seule- ment de 5 ans, était dans un état assez desespéré et sa vie était évidemment en danger. Quelques larves que j'ai réussi de lui sortir présentent une forme qui n’a pas encore été décrite.

En fouillant la littérature concernant ce mal, j'ai trouvé entre autre que le diptère en question a été décrit comme une espèce nou- velle en 1862, tandis que réellement il a déjà été observé, encore en 1770, par un certain médecin, nommé Wohlfahrt, dans le nez d'un vieillard; ce Wohlfahrt en a publié alors même une descrip- tion et une excellente figure *). Outre cela le professeur Grube a aussi décrit, en 1853, une mouche, qui produisait des maladies, semblables à celles dont j'ai parlé, chez les habitants du gouverne- ment de Mohilew et cette mouche n’est rien autre que la Sarco- phaga magnifica. C’est aussi l'unique article, qui traite les cas de cette maladie observés en Russie, que j'ai découvert, ce qui fait de plus en plus désirer que les personnes qui auront l’occasion d'observer des cas de ce mal, tachent d’en faire chaque fois une bonne des- cription et de conserver les larves ou bien les mouches qu’elles pro- duisent afin qu'elles puissent être déterminées.

Séance du 5 (17) Novembre.

Présidence de Мг. О. Radoszkovsky.

Après la lecture du protocol de la dernière séance le secrétaire lit une lettre de Mr. Ross, de Toronto, dans laquelle il offre en vente sa collection d'oiseaux du Canada.

Le même donne lecture d’un extrait de lettre de Mr. H. Chri- stoph, dans laquelle il informe que ses projets de voyage dans l'intérieur de la Perse, vers Meschhed, ne se sont pas réalisés à la suite de l'excitation, dans laquelle se trouvaient les tribus nomades, qui habitent le voisinage de ce pays, et qu'il s’est borné à la suite de ceci à explorer les endroits déjà visités par lui l’année précédente, c'est à dire les environs de Chahroud.

En fait de coléoptères intéressants qui furent pris durant ce voyage il nomme: Mylabris Pallasii, Julodis floccifera = euphratica, Julodis

*) Nova Acta Acad. Nat. Curios. T. 4, p. 277—289.

XVII

Faldermanni et variolaris, Purpuricenus Ledereri. En fait de lépi- dopteres, Saturnia (Brahmaea) undulata Brem.

Membre actif admis: Mr. N. Wakoulowsky, de St. Pétersbourg.

Séance du 3 (15) Décembre. Présidence de Мг. О. Radoszkovsky.

Le secrétaire donne lecture du Compte-rendu du bureau de la Société pour 1873 et présente un projet de budget pour 1874.

Après ceci il lit deux extraits de lettres de Mr. Maschel, de Var- sovie, qui rend compte de son excursion entomologique dans divers pays de PEurope occidentale, et de Mr. Schaufuss, de Dresde, qui offre à la bibliothèque de la société le premier volume de son Nunquam otiosus.

Le bureau est chargé de remercier Mr. Schaufuss.

Membres actifs admis: MM. Swiridow, de St. Petersbourg, et les frères Ch. et R. Oberthur, de Rennes, en France.

Séance du 17 (29) Bécembre.

(Séance extraordinaire).

Présidence de Mr. O. Radoszkovsky.

`

Conformément à l’article 36 du règlement, la Société procède à l'élection des Membres du bureau pour 1874. Sont élus:

Président de la Société: Мг. О. Radoszkovsky.

Vice-president: Mr. Ferd. Morawitz.

Secretaire et Conservateur: Mr. Jos. Portchinsky.

Tresorier: Mr. Ch. Fixsen.

Redacteur: Mr. Th. Koeppen.

La Société remercie MM. N. Erschoff et S. Solsky de lacti- vité et de l'énergie, avec lesquelles ils se sont acquittés de leurs fonctions respectives de trésorier et de secrétaire et rédacteur pen- dant plusieurs années de suite et prie en même temps Mr. В. Solsky de prendre part dorénavant aux séances du bureau de la Société en qualité de membre de ce bureau, sans occupations obli- gatoires.

ХУ +

Après ceci le secrétaire donne lecture d’une note sur une chenille très nuisible aux vignes, communiquée par Mr. B. Yakovleff, d’Astrakhan. Mais, comme le nom du papillon auquel appartient cette chenille n’est pas mentionné dans cette note, la Société se borne à exprimer le désir, que ce nom lui soit donné au moins plus tard; Mr. Koeppen, qui s’est longtemps occupé d'études sur les insectes nuisibles dans le midi de la Russie, observe cependant que l'espèce en question pourrait bien être la Conchylis ambiguella Hüb. (Roserana Froel,, wana Ok.), dont le mode de développement ainsi que les moeurs se rapprochent le plus de ce qui a été com- muniqué dans la note qui vient d’être lue. Selon le catalogue de lépidoptères de Russie, publié par MM. Erschoff et Feild, cette dernière n'a été jusqu'à présent signalée que dans le nord et le nord-ouest de la Russie; mais comme elle se nourrit de préférence de vignes, il se pourrait bien qu’elle habite aussi le midi de la Russie, d'autant plus qu'il se trouve même déjà, dans les journaux agricoles publiés en Russie, quelques indications sur les dégats causés par les chenilles de ce tortricide dans les vignobles de la Bessarabie. La seule espèce dont les chenilles ressemblent excessivement par leurs manières de vivre à celles de C. ambiguella est la Lobesia re- Iquana Tr. (vitisana Jacq.), mais celle-ci n’a encore jamais été signalée en Russie. Quant aux vignobles de Crimée, ils souffrent beaucoup des attaques d’une chenille qui selon Steven appartient à une espèce tout à fait différente, faisant partie de la famille des Zygaenides et s’appellant Ino ampelophaga Bayle-Bar.

Membres admis: MM. M. Bell, de la Volhynie, et B. Pavlo-

itch, de St. Petersbourg.

EXTRAIT

Mur OO OM PT BER EN TE

DU BUREAU

DE LA SOCIETE ENTOHOLOGIQUE DE RUSSIE

POUR L'ANNÉE 1873.

MM.

Presque tous les comptes-rendus, que le bureau a eu lhonneur de vous présenter jusqu'à présent commençaient par une oraison fu- nèbre en l'honneur de quelque collègue, enlevé à la Société par lin- exorable destinée. Aujourd'hui, cette partie du compte-rendu doit être plus volumineuse que jamais, car la Société a fait dès le commen- cement de l’année qui va s’écouler une perte comme elle n'en а pas faite jusqu'à présent.

Vous savez déjà MM. que le 9 Janvier de cette année la Société entomologique de Russie a eu le grand malheur de se voir tout à coup privée de son Auguste Protectrice, décédée de la manière la plus innattendue à la suite d’une courte et violente maladie. Notre honoré Président a exposé devant vous, dans un court discours, tenu avant l'office de mort, qui fut célébré par la Société à cette occasion, les points les plus saillants de ce qui a été fait pour la Société, par son Altesse Impériale feu la Grande Duchesse Hélène Pavlovna. Il importe de revenir aujourd'hui sur ce même sujet avec plus de dé- tails, afin de faire plus justement apprécier toute l’étendue de la perte essuyée par la Société.

RL

Son Altesse Imperiale Madame la Grande Duchesse a daigne prendre la Société sous Sa haute protection en Novembre 1860, c’est à dire des la fin de la première année de l'existence de la Société, et n’a pas cessé depuis de donner des preuves de Ses т pour elle jusqu’au jour du décès.

Au mois de Janvier de 1861 la Société a reçu de Son Altesse 300 г. et en Avril de l’année suivante encore 250 г. pour subvenir aux premiers menus-besoins, qui sont si nombreux et si pressants dans chaque jeune institution, en train de se constituer et encore dépourvue à cette époque de tous moyens matériels d'existence. À cette même époque Son Altesse a bien voulu encore instituer trois prix; à 150, 120 et 80 roubles, destinés à être distribués pour les meilleurs ouvrages sur les insectes nuisibles du gouvernement de St. Pétersbourg. qui seront présentés par les membres de la So- ciété. Malheureusement, comme vous le savez, Messieurs, le bureau de la Société n’a jamais pu partager ces prix, parcequ’aucun ouvrage de ce genre ne lui fut présenté. Peu de temps après la Société a reçu de Son Altesse un nouveau don de ces cinq grands placards, qui renferment aujourd'hui toute notre bibliothèque et toutes nos collections.

En Janvier 1863, Madame la Grande Duchesse, désirant contri- buer plus efficacement au développement de la jeune Société, a bien voulu lui assurer de Sa part une rente annuelle de 960 roubles, de- stinée pour les appointements du secrétaire et du conservateur. La Société a joui de cette rente jusqu’au 1 Janvier 1873.

En 1864, la Société areçu un don de 350 roubles pour couvrir les frais de publication de ses «Horace» et à peu près à cette même époque la magnifique collection de lépidoptères de feu Eversmann, après quoi se succèdèrent deux nouveaux dons, l'un de 200, l’autre de 300 roubles, suivis d’un troisième, se montant à 745 roubles et destiné à subvenir aux frais de la publication de l'ouvrage de Mr. Th. Koeppen, sur les sauterelles dans le midi de la Russie.

En 1872, quand la Société cherchait à acquérir pour sa biblio- thèque différents ouvrages entomologiques plus ou moins couteux, Son Altesse Impériale a daigné encore une fois lui venir en aide en donnant l’ordre d'acheter ces ouvrages pour Son compte et en les offrant à la Société.

Mais ce ne sont là, Messieurs, que les dons les plus considérables; il y en avait encore bien d'autres de moindre importance tout en argent qu'en collections, livres, objets d'ameublement etc. Ajoutez

XXI

à ceci le souvenir des nombreux conseils de la plus haute utilité, que la Société a reçus plus d’une fois de Son Altesse, les cas d’interven- tion efficace dans les moments difficiles que la Société a eu à sur- vivre, la sollicitude avec laquelle Son Altesse suivait toutes les démarches de la Société et prenait part à la confection des nouveaux statuts en 1863 comme en 1871, et ce n’est qu'alors, Messieurs, que vous pourrez vous faire une idée tout à fait juste de l’énormité de la perte, essuyée par la Société avec la mort de Son Auguste Pro- tectrice Madame la Grande Duchesse Helene Pavlovna.

Un autre cas de deces qui vint attrister le commencement de cette année se rapporte à Mr. V. Sémenoff, qui ayant toujours servi dans le corps des officiers gardes forestiers de l’état, n’a jamais cessé de suivre avec la plus grande attention la marche des travaux de la Société concernant les insectes nuisibles, surtout aux forêts, et a occupé pendant deux années de suite le fauteuil presidentiel à la Société.

Enfin, ces derniers jours, la Société a fait une troisième perte dans la personne d'un de ses plus anciens membres et un des fon- dateurs Mr. О. Bremer, mort subitement après avoir vecu depuis longtemps dans la plus grande pauvreté, pour ainsi dire seul au monde, sans parents et presque sans amis. Plusieurs Membres de la Société ont fait une collecte pour ensevelir convenablement sa dé- pouille mortelle.

Outre ces trois cas de décès nous avons à signaler encore les changements suivants survenus dans le personnel de la Société du- rant cette année:

Membres démissionaires au nombre de 5.

Membres rayés de la liste en vertu de l’article 18 des statuts au nombre de 5.

Ont été nouvellement admis:

Membres:d'honneur ... 22.0. лей Membres actifs, „1.3.01, ana TEEN ER ОО Après tout la Société comptait au 1 Décembre passé: Membres. honneur :.. rennt 33 Membre Mari... ОГ

Correspondants . . . .

XXII

La caisse de la Société a présenté en 1873 les résultats sui- vants: Restait en caisse au 1-ег Décembre 1872 . . 594 r. 43 c. Outre cela un fond de reserve, composé de bil- lets des emprunts à lots et primes des années 1864 et 1866 et d'obligations de la Société de crédit fon- cier de St. Pétersbourg, représentant une valeur de

827.172. 946; Recettes opérées depuis: Subvention annuelle du trésor de Pétat . . . 2,500 » Cotisations et diplomes. . . 239 > 35 > Produit de la vente des а de la Société ÉD 730% Intérêts sur le fond de reserve et pour le compte EIER ER en ee: leu ee 62.2.1955 ОА te. en CR Es 96 > 30 >

Total: пав

Dépenses.

Entretient de la propreté dans les appartements de la Société, éclairage, entretient de la biblio-

thèque, du dépôt des publications etc. DAT M2 в Appointements des employés et И 0. “0e DES RAS En 471 >

Achats de livres р lagran- dissement de la bibliothèque . . 138.171 5

Correspondance. . . 76 64 > Frais de publication des Haras О.о. 90403 205 Total” ee 2 u Restait en caisse le 1 Décembre 1873 . . . 678 r. 30 c.

Deplus le fond de reserve qui pour cette fois encore a été maintenu intact.

La bibliothèque de la Société se composait à ce même terme de 1516 volumes et 724 brochures; la Société recevait durant cette année 56 publications périodiques et se trouvait en relations avec 74 institutions scientifiques.

XXII

Les collections de la Société n’ont pas reçu d’accroissement qui mérite d’être mentionné.

Les séances de la Société se sont tenues régulièrement le pre- mier lundi, après le premier de chaque mois, et les membres de la Société ont continué outre cela de se rassembler, dans les appartements de la Société, tous les lundis soirs pour des entretiens entomologiques.

LISTE DES MEMBRES

DE LA

SOCIÉTÉ ENTOMOLOGIQUE DE RUSSIE. 1 Décembre 1873.

NOTA. L’astérisque indique les fondateurs de la Société.

Le Président Honoraire

Monsieur le Membre du Conseil de l’Empire, général aide-de-camp A. Séleny.

Membres Honoraires: En Russio.

Son Altesse Impériale Monseigneur le Grand Duc NIcCoLAs NICOLAYEVITCH ainé.

* Baer (Charles de), académicien, | 1862. Golovnin (Alexdr.), membre du

en congé à Dorpat. Zoo- Conseil de l'Empire. logie. 1873. Greigh (Samuel), adjoint du mini- 1861. Bariatinsky (le Prince А]ехаг. stre des finances. de), Feld-Maréchal. 1861. Keyserling (le Comte Alexdr.), * Brandt (Frédér.), directeur du à Dorpat. Zoologie Musée Zoologique de l'Académie } ; des Sciences, à St. Pétersbourg.— | 1863. Kessler (Charles), professeur de Zoologie, l'Université de St. Pétersbourg.— 1861. Chaudoir (le Baron Maximilien Zoologie. de), à Kiew. Coléoptères (cara- | 1867. Maeklin (Freder. Guill.), profes- biques). seur de l’Université de Helsing- 1866. Délianoff (Jean), membre du fors. Zoologie.

Conseil de l'Empire.

*Manderstjerna (Alexdr.), gé-

XXVI

néral aide-de-camp, à Radom. Coléoptères. * Middendorff (Alexdr.), acadé- micien, à Dorpat. Zoologie. 1867. Ovsiannikoff (Philippe), acadé- micien. Anatomie et physio- logie. 1861. Poutiatin (le Comte E.), mem- bre du Conseil de l'Empire. * Radoszkovsky (Octave), prési- dent de la Société.— Hyménop- tères.

1864. Stenbock (le Comte Jules), pré- sident du Département des apa-

nages.

1861. Stroganoff (le Comte Alexdr.), général. |

1866. Tolstoi (le Comte Dmitr.), mini-

stre de l'instruction publique. 1861. Waga (Gustave), professeur à Var- sovie. Zoologie. 1861. Waloueff (Pierre), ministre des domaines.

A l'étranger.

1860. Boisduval (Jean Alph.), à Paris. Lépidopières.

1860. Burmeister (Hermann), direc- teur du Musée d'histoire natu- relle à Buenos-Aires. Ento- mologie générale.

1860. Dohrn (Charles), à Stettin. Coléoptères.

1861. Fitch (Asa), à Salem (Massachu- sets). Entomologie appliquée.

1867. Gerstaecker (Adolphe), à Ber- lin. Entomologie générale.

1860. Herrich-Schaeffer (Gottlieb),

à Ratisbonne. Lepidoptöres, coléoptères, hémiptères.

1866. Kraatz (Gustave), à Berlin. Coléoptères.

1860. Redtenbacher (Louis), à Vienne. Coléopières.

| 1867. Saussure (Henri de), à Genève.—

ÆEntomologie générale.

1870. Stainton (Henri), à Londres. Lépidoptères.

1860. Westwood, professeur à 1l’Uni- versité d'Oxford. Entomolo- gie générale.

Membres actifs.

En Russie.

1872. Akinin (Jean). 1869. Albrecht (Robert). ZLépidop- tères.

1871. Albrecht (Guillaume). Lépi- doptères.

1872. Alpheraki (Serge), à Taganrog. Lépidoptères.

1869. Balassoglo (Voldémar). Co- léoptères.

1869. Balitsky (Madame Anna), à Var- sovie. Entomologie appliquée.

1861. Basilevsky (Victor).

1871. Baumgarten (Théodore), à Var- sovie. Coléoptères.

1868. Beggrow (Théodore). Lépi- doptères.

1861. Boats (Henri). Dipières.

1869. Brandt (Edouard). Zoologie et anatomie.

Christoph